Réponse à la crise du Covid-19

Face aux défis entourant le problème de la pandémie liée à l’apparition de COVID-19 au Burundi, IPROSARUDE avait organisé un projet intégré qui avait permis de réduire l’impact négatif de COVID-19 sur les populations vulnérables dans la zone d’intervention et de développer la résilience face à COVID-19. Le projet comporte deux aspects : un aspect sur le renforcement des capacités des prestataires de soins, des projets communautaires et des leaders communautaires, la sensibilisation des populations sur les mesures de prévention et les moyens de protection individuelle et collective contre COVID-19 et un aspect de développement communautaire pour réduire l’impact économique de COVID-19 et permettre la résilience des communautés face à la pandémie.

IPROSARUDE a formé les prestataires précités afin qu’ils transmettent le message aux relais communautaires (groupes d’agents de santé, superviseurs des VSLA, chefs des confessions religieuses, jeunes volontaires suivis dans le programme de santé sexuelle. et reproductive chez les adolescents et les jeunes, etc.) et ces derniers ont décentralisé le message à la population jusqu’au niveau des collines sur les moyens de transmission de COVID-19. Il est à noter qu’après la formation, IPROSARUDE avait joué le rôle de “coach” lors de la formation en cascade jusqu’au niveau de la colline.

IPROSARUDE avait mis en place un système d’urgence minimum (DMU) par zone d’intervention, la distribution de kits de protection individuelle, collaboré avec l’ONG “SaCoDe” en demandant à cette ONG d’envoyer des messages sur les moyens de prévention et les mesures de protection contre COVID-19 et la collecte de données épidémiologiques. Cette plateforme a relayé des informations précises sur COVID-19 et a permis aux gens d’interagir en posant des questions sur la maladie afin de réduire les rumeurs la concernant.

Après la formation en cascade des prestataires au niveau des collines, IPROSARUDE avait mis en place des réseaux de communication entre les prestataires et les leaders communautaires, y compris la VSLA.

Le projet a également soutenu le dépistage de tous les cas de contact avec la personne testée positive à la COVID-19.