La commune de Gitega remercie Iprosarude pour son implication dans la lutte contre le cancer du col de l’utérus

« Les femmes âgées de 25  ans et plus, appelées à faire un dépistage précoce du cancer du col de l’utérus »,  selon Dr Jean Pierre Ndayirukiye, Directeur exécutif chez Iprosarude

La commune de Gitega  a organisé Samedi  le 27 Mai  2022, une cérémonie de clôture du projet : « Promotion du planning familial et de la santé sexuelle et reproductive ». Ce projet a été exécuté par la commune de Gitega sur financement conjoint avec l’association internationale des maires francophones  depuis juillet 2019.

Dans ce projet, un accent  a été mis particulièrement sur le cancer du col de l’utérus. C’est dans ce cadre que la commune de Gitega a demandé l’appui de l’association Iprosarude pour son expérience dans la mobilisation communautaire et pris en charge des cas positifs au cancer du col de l’utérus au sein de sa polyclinique Espoir de Gitega.

Ainsi, Iprosarude n’a ménagé aucun effort pour faire un appel aux femmes âgées de 25 ans et plus à faire un dépistage précoce du cancer du col de l’utérus.  

Pendant ces cérémonies , Dr Jean Pierre Ndayirukiye, Directeur Exécutif de l’Iprosarude  et spécialiste dans la prise en changes des cas du cancer du col de l’utérus  a  indiqué que cette pathologie est plus fréquente chez les femmes âgées de 25 ans et plus et que cette dernière est la première cause de mortalité chez les femmes souffrant du cancer au niveau mondiale et la deuxième cause de mortalité au Burundi après le cancer du sein. Le cancer du col de l’utérus est causé par un virus du nom du “Human Papilloma Virus” (HPV) et sa transmission se fait par voie génitale lors des rapports sexuels non protégés.

Dans ce projet de la commune de Gitega, Iprosarude a contribué dans les sensibilisations mais aussi les dépistages se faisaient au sein de la polyclinique Espoir de Gitega, créer par ladite association.

Dr Jacques Nduwimana,  administrateur communal de Gitega, dans son allocution, a remercié vivement Iprosarude pour son implication dans la lutte contre le  cancer du col de l’utérus.

«  Nous disons un grand merci à Iprosarude  qui a accepté de collaborer avec notre commune dans cette bataille de lutte contre ce cancer qui tue à petit feu les femmes. Vous avez contribué énormément  dans le dépistage et la prise en charge des cas confirmés et vous l’avez fait gratuitement. Vous contribuez énormément dans le développement de notre commune et dans notre pays  ». S’est exprimé Monsieur l’administrateur communal.

Il est a signalé que sur 209 femmes  dépistées au sein de la polyclinique de l’Iprosarude, 77 présentaient des lésions précancéreuses et ont été traitées et le suivi continue.

                                                                                      E .Allickan Niragira